vendredi 26 août 2016

Week-end à 1000| Session été 2016

Le week-end à 1000 est un challenge de lecture organisé par Lili Bouquine au cours duquel nous devons lire 1000 pages du vendredi 19H au dimanche soir minuit. Un groupe facebook permet de partager autour de nos lectures et de parler de notre avancée.

J'aurais un peu de mal à réussir ce challenge car je travaille toute la journée du samedi et j'ai un week-end plutôt chargé socialement. Mais j'aime y participer car cela me motive à dévorer plus de pages qu'à l'habitude le week-end.

Mon programme: 



J'ai donc prévu de lire 4 livres. Et j'ai pour priorité de finir mes lectures en cours (Le sel de nos larmes et Les rives des terres lointaines). 

- Le sel de nos larmes de Ruta Sepetys avec environ 250 pages. C'est un livre déjà commencé et que j'aime pour le moment beaucoup. Cela m'étonne qu'il passe le week-end. 

- Les rives des terres lointaines de Sara Lark est un SP et il me reste environ 500 pages. C'est mon gros défi de ce week-end que j'aimerais terminé. 

- Le sixième Dalaï- Lama tome 1 est une BD des éditions Feï qui me fera une petite coupure dans ces deux jolies briques. Elle fait 110 pages. Cela me permettra d'ajouter quelques pages facilement. 

- The Deal tome 1 est une lecture que me recommande chaudement ma copine Carnet Parisien. Il a 432 pages. 

Cela fait donc un total de 1191 pages mais que je suis quasiment sur de ne pas venir à bout. Ma PAL n'est pas totalement fermé et je peux bien sur ajouter des titres ou en enlever selon mes envies. 

Le BILAN:


Pas de suivi de challenge, pour cela je vous mettrais des photos sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter ou encore facebook). Le bilan sera réalisé sur cet article dans la journée du lundi. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 août 2016

C'est lundi, que lisez-vous? [117]


Bonjour, on se retrouve aujourd'hui pour le récap de mes lectures. Et comme je n'ai pas fait ce rendez-vous la semaine dernière, vous aurez le droit au récapitulatif des deux dernières semaines. Ce rendez-vous est organisé par Galleane. 




Je suis assez fière de mes deux dernières semaines de lectures. J'ai bien avancé, chose qui n'était pas arrivé depuis un moment.

- J'ai lu en LC avec Hélène du blog Ma toute petite culture Mentir de K.A Tucker et j'ai tout simplement adoré. Il n'est pas passé loin du coup de cœur. 

- J'ai également fini La ligue des enfants extra-Ordinaires de Gitty Daneshvare et j'en ressors un peu déçu. En résumé, ce fut une lecture un peu moyenne. 

 - J'ai également terminé L'estivant de Marianne Guillemin, un drame contemporain qui m'a         plus pour certains points et déranger pour d'autres. Si tout va bien, je vous explique ça dans ma chronique de cette semaine.  


   - Côté ouvrage graphique, je n'ai lu qu'un album jeunesse, mais quel album! La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou de Jon Muth est une très belle découverte, un coup de coeur que j'ai tout simplement adoré. Ma chronique est en ligne si vous êtes passé à côté. 



J'ai actuellement deux lectures en cours diamétralement opposé. Je suis rendu à la moitié du livre Le sel de nos larmes de Ruta Supetys, chaudement recommandé par ma copinaute Carnet Parisien. J'ai beaucoup et je regrette ne pas avoir trouvé plus de temps pour l'avancé. Mais il devrait être fini cette semaine. J'ai également commencé en LC avec Elyza Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout et pour le moment, j'apprécie ma lecture. A voir par la suite. 





Un seul mot d'ordre pour mes futures lectures: finir ce livre. Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark, traite depuis bien trop longtemps dans mes lectures en pause. Il faut que je me mette un bon coup de pied aux fesses pour le finir.  


& Côté Blog:

Le blog a bien fonctionné la semaine dernière, avec deux chroniques et mon article pour les 5 ans du blog. 
* La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou a aussi été une jolie découverte. 
* L'article 5 ans du blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 20 août 2016

Le blog a eu 5 ans


C'est officielle, ça y est, mon blog a fêté le 15 août dernier ces 5 ans d’existence
5 ans un chiffre que je n'aurais pas du tout penser voir naître un jour et pourtant je suis toujours là, à publier, à vous donner mes avis, à échanger. 

Le blog même si la régularité n'est pas encore omniprésente, fait maintenant partie de mon quotidien. Je fais des lectures communes avec vous. Je vous conseille des livres. Je prends des idées. J'échange. Je vous rencontre vous personnes qui est caché derrière votre ordinateur. 

Le blog m'aurait permis sur bien des points d'entrer dans une communauté qui me plait beaucoup, auprès duquel j'ai rencontré des personnages, qui je peux le dire sont devenus de très bonnes copines pour certaine, voire des amis avec qui j'échange régulièrement pour d'autres.

Plus les années passent, plus je suis étonnée du nombre de personnes qui passent sur le blog. Certaines fois les chiffres m'étonnaient vraiment. Je me disais que mon compteur était surement cassé. (Soit dit en passant je pense que c'est encore possible). Mais finalement, le compteur est loin d'être l'essentiel car ce qu'il me fait énormément plaisir, c'est vos commentaires. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur le blog, c'est eux qui me permettre d'échanger avec vous. Le point de mise du blog reste vraiment l'échange à mes yeux et l’honnêteté. Je dis d'un livre ce que j'en ai penser. Ce sont deux lignes directrices que je tiens bien confirmer. 

Pour reprendre le récapitulatif effectué chez ma partenaire La caverne de Laety, je vais donc maintenant vous présentez le blog en quelques chiffres: 
  1. 481 articles publiés sur le blog (en comptait les rendez-vous livresques) 
  2. 114970 vues au total dont sur l'année le mois le plus visité était en octobre 2015 avec 9395 vues
  3. 454 likes sur la page facebook du blog
  4. 151 abonnées sur la page Hellocoton
  5. La création d'un compte Instagram (110 abonnées) et d'un compte Twitter
  6. 3 partenariats réguliers: Les éditions Michel Lafon, les éditions Feï et LP conseils (regroupant les éditions Mosaic, L'archipel, City et Terra Nova)
  7. La création d'1 chaîne You Tube en lien avec le blog (oui, j'avoue. J'ai encore besoin de travail et de temps pour la développer réellement)

Alors au vu de tout ça, je ne peux que vous dire:




Merci d'être de passage ou de venir régulièrement. Merci de me permettre de réaliser cette aventure dont je n'aurais pas cru un seul instant possible il y a 5 ans quand j'ai ouvert ce blog. MERCI! 

Et comme milles MERCI ce n'est jamais assez, je suis en train de réfléchir à un concours qui vous permettra de remporter pleins de lots en rapport avec la lecture. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 19 août 2016

La soupe aux cailloux

La soupe aux cailloux
de Fou, Lou et Shou

de 

Jon MUTH



  • Informations: 


Auteur/ Illustrateur: Jon Muth
Éditeur: Les éditions Feï
Traducteur: Pauline Tardieu-Collinet
Genre: Album jeunesse
Nombre de pages: 30 pages

  • Mon avis:

    La soupe aux cailloux de Fou, Lou et Shou est le dernier album jeunesse des Edition Feï. Cette maison d'édition est d'ailleurs souvent représentée sur le blog car ils ont l'a gentillesse de m'envoyer leur ouvrage. Et je les remercie car c'est souvent une jolie découverte. La soupe aux cailloux est dans la même lignée que leurs autres publications et je l'ai même trouvé encore meilleure que celle que j'ai pu découvrir ultérieurement. 




 Dans cet ouvrage, Jon Muth nous livre, accompagné d'illustrations, un conte du folklore européen, qui a été retransmis à travers le monde, sous diverses variantes. Il nous raconte l'histoire de trois moines en périple qui s'interrogent sur la notion du bonheur. Ils feront halte dans un village où les gens vivent reclu sur eux même et n'adressent pas la parole à leur voisin. Ils sont méfiants et n'aime pas les rapports humains. Les moines décideront alors de réaliser un soupe aux cailloux, qui va très rapidement intriguer les villageois.

Cet album jeunesse est un hymne au partage, à la générosité et à la tolérance. Le message transmis au travers de ce conte traditionnel est une magnifique leçon de vie qui devrait être enseigner au plus grand nombre. Elle a pour but de faire tomber les préjugés et d'apprendre à partager et je trouve que rien que le message de ce livre rend la lecture magnifique. Et pourtant, ce livre ne se résume pas uniquement à son histoire.

 
   Comme souvent dans les ouvrages des éditions Feï, le lecteur voyage dans une Chine traditionnel. Que ce soit des murailles en pierre, les vêtements ou encore les habitations, le lecteur est plongé dans cette culture, souvent emprunt de sagesse et de tradition. Pour ma part, j'apprécie énormément ce pays et c'est toujours un plaisir d'en apprendre plus sur le patrimoine chinois au travers de ces quelques planches.

       Le graphisme est également un plaisir pour les yeux. On est face à un travail à l'aquarelle au teinte claire et dont on note un somptueux travail d'ombre et de dégradés. J'ai trouvé que les illustrations de cet album portait vraiment l'histoire. Et c'est la parfaite harmonie entre les deux qui renforce le côté doux et sage du message transmis.

De vous à moi, j'ai vraiment trouvé l'ensemble somptueux et j'ai passé de nombreuses minutes à contempler certaines doubles pages, revenant en arrière pour le plaisir des yeux. La version de Jon Muth est presque pour moi comparable à une oeuvre d'art. Elle m'a vraiment subjugué.

J'ai apprécié les nombreuses valeurs transmises ainsi que le graphisme qui m'a ravi mes yeux, Et c'est pour cela que cet album est sans hésiter un coup de cœur et qu'il a véritablement me toucher au plus profond.


En Bref, 


La soupe aux cailloux de Fou, Lou, et Shou est une sublime découverte. Un coup de cœur tendre qu'il faut découvrir pour le message et les magnifique illustrations. Je ne peux que vous le recommander si vous voulez lire une histoire qui vous transporte dans la Chine ancienne et qui raconte un conte traditionnel.

Coup de cœur
20/20


Je remercie les éditions Feï pour cette très jolie lecture. 

Les illustrations sont la propriété de la maison d'édition Feï et de son illustrateur. Merci de leur demander la permission pour les utiliser. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 août 2016

Rivalité

Rivalité 

de 

Alyson Noël


  • Informations: 


Auteur: Alyson Noël
Traducteur: Barbara Versini
Genre: New-Adult
Titre en VO: Unrivaled
Nombre de pages: 391 pages

  • Résumé:


Tout le monde veut devenir quelqu'un... 

Layla Harrison n'en peut pluq de flemmarder sur la plage. Elle rêve de devenir reporter et de décrocher des scoops. 

Aster Amirpour arracherait bien les yeux au prochain directeur de casting qui li dira encore: "On cherche des métis, mais pas dans ton genre"

Tommy Phillips rêve de s'offrir une guitare à douze cordes et de prendre sa revanche sur son pève, un roi des nuits hollywoodiennes qui l'a abandonné. 

Madison Brooks, elle, a pris son destin en mains. Depuis longtemps. Elle est la star montante la plus glam d'Hollywood. Son nom est sur toutes les lèvres,et elle m'a pas eu besoin de faire grand chose pour ça. Juste cacher son passé et chausser des Louboutin. 

Mais Layla, Aster et Tommy entrent dans la compétition. 
Sur l'invitation d'un VIP du monde de la nuit californienne, ils vont concourir pour devenir la nouvelle star du clubbing. Aventure ou cauchemar? 
Résumé partiel de l'éditeur

  • Mon avis:

     Rivalité est le premier tome de la nouvelle série New-Adult d'Alyson Noel. Elle est publiée aux éditions Mosaic. Plus connu pour ses séries fantastiques (Éternels, Radiance ou encore Les chasseurs d'âmes), Alison Noel s'attaque à un genre radicalement différent: le New-Adult. Pour ceux qui l'ignore, ce genre littéraire vise un public de jeune adulte situé entre 20 et 25 ans, grosso modo.  Il met en scène des personnages, souvent étudiant, qui vont bientôt entrer dans la vie active et qui cherchent un peu d'indépendance ou qui simplement leur voie. C'est un genre qui se confond souvent avec la romance contemporaine, car elle présente à 80% des cas une histoire d'amour. 

     Rivalité est un roman sur lequel je ne me serais pas forcément arrêtée car sa thématique principale est le clubbing. Et pourtant, au détour d'une conversation avec l'attaché de presse de LP conseils, ma curiosité a été piquée. Je ne regrette pas une seule seconde d'avoir ouvert ce livre, car j'ai passé un excellent moment de lecture. Ce livre a un côté addictif que je n'arriverais pas à vous expliquer, mais très vite j'ai tourné un chapitre, puis un autre, jusqu'à avoir dévoré ce livre
Et si en effet, Rivalité a une intrigue qui se situe en grosse partie dans les boîtes de nuits californiennes, il ne se réduit pas uniquement à cela. 

     Dans ce roman, nous suivons trois jeunes d'environ 20 ans: Layla, Tommy et Aster. Ils viennent d'horizons totalement différents, mais ils ont chacun une ambition démesurée. Bien décidés à accéder à leur rêve, ils se lancent dans une compétition de clubbing qui leur permettra de leur ouvrir certaines portes. Les voilà chacun à la charge d'un établissement, dans lequel ils doivent faire rentrer un maximum de personnes et bien sur alpaguer quelques célébrités. Parallèlement à cela, nous suivons le quotidien de Madisson, une star que tout le monde adule, mais qui possède un secret bien caché. 

    Comme beaucoup de livres du même genre, Rivalité nous propose une altercation de personnages entre chaques chapitres. L'auteur nous plonge dans les pensées de ses personnages principaux et c'est finalement ce qui rend le roman réellement intéressant. Car même si l'intrigue de base porte sur le clubbing, la force du roman passe par ces personnages et par la connaissance de leur pensée les plus inavouables. Car entre les secrets et la mise en place de la compétion où les coups bas sont permis, le roman met en place une certaine tension qui accompagne son lecteur de bout en bout

    Layla, Tommy, Aster ou encore Maddison ne sont pas des enfants de cœur. Il est même difficile de s'attacher à eux, et pourtant, j'ai quand même eu envie de savoir qui allait gagner ou bien que cachait certains. En sommes, j'ai complètement été happée par cette histoire.

    Ce que j'ai également apprécié, c'est que pour une fois la romance ne prédomine pas. Chose assez rare dans ce genre littéraire. Bien sur, on suit quelques flirts dans ce livre, mais c'est vraiment en arrière plan et j'ai trouvé cela très frais.

    La fin laisse son lecteur complètement scotché.  Malgré les nombreuses révélations, l'auteur nous laisse sur un joli cliffhanger qui m'a donné envie de me jeter sur la suite. (J'avoue avoir eu des envie de meurtre envers l'auteur, mais il va falloir prendre son mal en patience et attendre la suite, que je l'espère ne se fera pas trop tarder). 

    J'ai apprécié la plume d'Alyson Noel.  Elle m'a porté tout le long de ma lecture. Les chapitres sont assez courts  et donnent du dynamisme à l'histoire
J'ai apprécié le petit plus: chaque titre de chapitre correspond à une chanson. Vous pouvez donc vous mettre passer d'une ambiance diamétralement opposé selon les personnages et la chanson vous donne une entrée en matière sur le type de personnage que vous allez suivre durant ce chapitre. 

En Bref, 


Rivalité est un livre rempli de secrets, de faux semblants et de tension, le tout  dans une ambiance des boites de nuits californiennes. Diamétralement à l'opposé de ce que j'aime dans la réalité (les boites de nuits, le mensonge et les coups bas), j'ai trouvé cette lecture fascinante et terriblement addictive. On adore être surpris et finalement c'est ce qui c'est passé avec cette lecture. Je ne peux que vous conseillez, j'ai véritablement apprécié ce premier tome! Vivement la suite.


17/20

Une excellente lecture


Merci à LP conseils et à Camille pour m'avoir donner envie de lire ce livre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 15 août 2016

Le ligue des enfants (Extra)Ordinaires

La ligue des enfants extra-ordinaires

de 

Gitty Daneshvari



  • Informations:


Auteur: Gitty Daneshvari
Illustrateur: James Lancett
Éditeur: Michel Lafon 
Genre: Jeunesse 
Nombre de pages: 239 pages

  • Résumé:

Soyons honnêtes, Shelly Brown et Jonathan Murray, 12 ans, sont les adolescents les plus insignifiants de leur quartier. Ils sont moyens à l'école, ils se mêlent aux autres élèves sans jamais attirer l'attention, et même ceux qui les fréquentent depuis la maternelle ne se souviennent jamais de leurs noms. 
Ce qui fait d'eux les candidats idéaux pour intégrer la Ligue des Enfants Ordinaires: une organisation secrète pour qui leur médiocrité est un sérieux atout. En effet, la Ligue a besoin d'espions totalement invisibles car une crise vient de frapper la Maison Blanche: le vice-président a été kidnappé et des documents top secret ont été volés. C'est maintenant à Shelley et Jonathan de passer à l'action!
Résumé éditeur

  • Mon avis:


   La ligue des enfants extra-ordinaires est un livre jeunesse écrit par Gitty Daneshvari et publié chez Michel Lafon. 

   Ce roman est une lecture qui me tentait énormément pour son concept. Et, après l'avoir fini je ne peux que souligner une de ces qualités essentiels: l'originalité.  Pour une fois, vous ne vous suivez pas des personnages très intelligents et en avance sur leurs âges, qui ont du mal à s'intégrer à la masse des mortels. Non, nos personnages Jonathan et Shelly sont moyens, communs, banals. Et au milieu de leurs nombreux copains, ils sont d'ailleurs transparents. Car dans l'univers de Gitty Daneshvari être moyen vous rend transparents dans le milieu des génies qui peuplent la planète. Vous l'aurez compris ce qui m'a plu dans ce livre est vraiment l'originalité du concept de départ.

    L'intrigue vous plonge dans une histoire assez classique car nous sommes dans le milieu de l'espionnage. Pour autant l'intrigue même si elle reste simple est bien traitée et fait passer un moment de lectures agréable.

   Cependant, malgré l'intrigue et un concept de base original, je n'ai pas pris grand plaisir à lire ce livre et je dirais presque que ce livre jeunesse se laisse lire. En fait, j'ai eu énormément de mal à adhérer à la forme d'humour qu'utilise l'auteur dans ce roman. J'ai trouvé de nombreuses répétions, lourdeurs, auxquelles je n'ai pas du tout été réceptive. Cette forme d'humour est utilisée au travers des nombreux dialogues des personnages principaux. Et j'ai donc eu du mal à m'attacher aux personnages, notamment à Shebby que j'ai trouvé vraiment idiote. A de nombreux moments, j'ai eu l'impression que l'auteur confondait une personne banale avec une personne idiote, ou sans connaissance. Et je trouve que c'est très vite catalogué. J'ai eu plus de plaisir à suivre le personnage de Johathan, qui de part son cadre familiale et ses réflexions personnels, était plus comme j'imaginais un enfant sans particularité particulière.

   De nombreuses illustrations accompagnent cette histoire. J'ai énormément apprécié le coup de crayon de James Lancett. Les dessins sont en noirs et blancs dans un style proche de la bande dessiné jeunesse. Chaque début de chapitre présente une carte d'identité d'un membre de la ligue, avec sa citation préférée. Comme souvent chez les éditions Michel Lafon, vous retrouvez également une couverture cartonné avec des rabats intérieur. Ces nombreux détails marquent un travail éditorial soigné que j'ai apprécié lors de ma lecture. Les illustrations ajoutent vraiment du cachet à l'histoire et s'accordent parfaitement.

  Le style d'écriture de Gitty Danshvari est fluide et dynamique. Il est assez simple et permet à un enfant de 7/8 ans de lire facilement ce roman. J'ai par contre trouvé que certains répétitions alourdissaient l'histoire et me donnait de temps en temps l'impression que l'auteur me prenait pour une neuneu. Après j'avoue avoir du mal à évaluer si c'est parce que je ne corresponds pas à la catégorie de lecteur attendu par ce livre ou si c'est la forme d'humour un peu particulière de Gitty Danshvari.

En Bref,

  Malgré un concept original et une intrigue plaisante, La ligue des enfants extra-ordinaires est une lecture qui se révèle être en demi-teinte pour moi. J'ai eu l'impression de ne pas être le public visé par ce livre où j'ai malheureusement trouvé l'humour un peu lourd et les répétitions trop nombreuses.

10/20

Lecture mitigée


Merci à Camille et à Michel Lafon pour cette lecture
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 8 août 2016

C'est lundi, que lisez-vous?


Bonjour, on se retrouve aujourd'hui pour le récap de mes lectures dans mon rendez-vous "C'est lundi, que lisez-vous?". Il permet de faire un point sur mes lectures passés, mes lectures en cours et mes lectures à venir. 



J'ai pas mal lu dans l'ensemble la semaine dernière mais pas assez pour finir un roman. Cependant, j'ai fait deux jolies découvertes du côté des mangas et des BD. J'ai lu le tome 3 de The cradle of The sea (Le berceau des mers) de Mei Nagano. C'est un mangas qui monte en intensité et que j'aime beaucoup. Le premier tome de Sorcières Sorcières: Le mystère du jeteur de sorts de Lucile Thibaudier et Joris Chamblain est aussi une super lecture et je lirais la suite avec grand plaisir. 


J'ai quasiment fini L'estivant de Marianne Guillemin, un roman contemporain sous fond de drames, qui me fait voyager près des Sables-d'Olonne mais qui plaira plus aux amoureux du genre. J'ai repris en parallèle Outlander tome 2: Le talisman de Diana Gabaldon, dont j'ai fini la troisième partie et franchement je me demande bien pourquoi j'ai mis cette lecture en pause. J'espère en lire un peu tous les jours pour pouvoir l'avancer. 

Je commence en LC avec Ma toute petite culture Mentir de K.A Tucker. J'ai hâte d'ouvrir ce second tome car j'avais passé un très bon moment avec le premier tome. Pour le moment, je ne projette pas d'autres prévisions lectures. Avec deux livres en cours, je pense que ma semaine sera bien chargée. 

& Côté Blog:


Vous pouvez retrouver deux chroniques: 
- Les raisons sauvages, un très joli album des éditions Feï. 

Rendez-vous sur Hellocoton !