lundi 6 mars 2017

A nous deux Manhattan

A nous deux Manhattan

de 

Judith Krantz



  • Informations: 


Auteur: Judith Krantz
Éditeur: L'Archipel 
Traducteur: Jean-Paul Mourlon
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 633 pages

  • Résumé:


Effrontée, immorale, et belle jusqu'à l'indécence, Maximilienne Amberville, dite Maxi, découvre à 29 ans que son aptitude à saisir tous les plaisirs de la vie n'a d'égale que son ardeur au travail. 
Justement l'empire de la presse fondé par son père menace de s'écrouler. Et l'artisan de cette ruine programmé n'est autre que son oncle, Cutter Amberville, l'homme des menées obscures... 
Maxi décide de se lancer dans une entreprise risquée: faire revivre le premier journal lancé par son père. 
Résumé partiel de l'éditeur


Mon avis:

A nous deux Manhattan est un roman contemporain publié pour la première fois en 1986 et qui a été réédité en 2016 chez L'archipel au format poche

Ce roman raconte l'histoire de Maxi Amberville, une jeune femme de 29 ans héritière d'une des plus grosses maisons d'éditions de magazines de New York. Maxi est riche, insouciante, et totalement déconnectée du monde réel, au vue de son statut particulier. Cependant son quotidien va être bouleversé quand elle apprend que sa mère se marie avec Cutter, le frère de son père et effectue des changements radicales au sein d'Amberville Publications. Changements qui pourra avoir de lourdes conséquences pour la société et qui bafouera la mémoire de son défunt père, créateur de cette dernière.

Dans la quatrième de couverture, la petite phrase "Une fresque fascinante sur le pouvoir, l'attirance et l'amour vrai"  avait attiré mon attention. Je m'attendais donc à me plonger dans une romance contemporaine voir érotique, sur la thématique des magasines. 

Que nini! A nous deux Manhattan m'a totalement déboussolé. Ce n'était pas du tout la lecture auquel je m'attendais et pourtant je l'ai lu avec une certaine fascination. A froid, je me rends compte que j'ai beaucoup apprécié cette lecture au style très particulier.

A nous deux Manhanttan est une grande fresque familiale, qui nous raconte la mise à l'épreuve de l'unité d'une des plus riches familles de Manhattan. Ce qui m'a beaucoup plu avec cette lecture, c'est que même si le personnage de Maxi reste l'héroïne, l'auteur vous présente quasiment toute l'histoire de vie des Amberville. Que ce soit la rencontre de ces parents et leur amour raté, la développement de la maladie de son grand frère ou le véritable fond de son oncle, rien n'est laissé au hasard. Et c'est finalement essentiel pour comprendre les intentions réels des actions qui se déroule dans le roman. Pour tout vous avouez, je lis rarement ce schéma narratif, mais il m'a beaucoup plu! J'ai apprécié connaitre l'ensemble des personnages sans laisser personne sur la touche. 

Mais ce qui fait que ce roman est bel et bien fascinant, c'est le personnage de Maxi. Totalement atypique, le lecteur ne peux pas s'identifier mais suit sa vie avec une grande curiosité. Spontanée, un brin superficielle, ayant vécue avec tout dans les mains dès son plus jeune âge, Maxi est un personnage qui a eu une vie plus qu'originale avant ses 30 ans. Marié 3 fois, mère d'une fillette de 11 ans, n'ayant jamais travaillé de sa vie, Maxi est incompréhensible pour le lecteur, mais à exercer sur moi une  réelle attraction  qui me donnait envie de savoir ce qu'il allait lui arriver.

Avec cette lecture, on est plongé au sein d'une maison d'édition de magasines. Au côté de Maxi, on y suit l'élaboration de l'une de leurs publications de A à Z. J'ai beaucoup apprécié en découvrir plus sur l'envers du décors des magasines. On observe les paris qui sont fait pour qu'un numéro voit le jour et comment les éditeurs nous donne envie de les acheter. C'est un milieu que je ne connaissais pas et que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. 

La romance est présente mais finalement elle n'est pas le point essentiel de ce roman. Si je devais en dire deux mots, je dirais qu'elle n'est même pas très bien exploitée, mais cela ne m'a pas dérangé plus que cela. Pour moi, A nous deux Manhattan est le prise de conscience d'une jeune femme restée grande enfant, qui va se prendre en main et affronté le plus gros défi de son existence. 

Si je devais emmètre un seul point négatif, je dirais que le gros méchant de l'histoire n'a aucunes nuances. Il n'a pas un brin de remords et est infâme jusqu'au bout. Même lors de sa défaite, et de ces dernières décisions. J'aurais aimé qu'il ait d'autres palettes de sentiments.

J'ai eu un petit sourire, car ce roman a été publié il y a 10 ans, et l'auteur intègre le personnage de Donald Trump comme un homme d'affaire impitoyable mais qui rend service à notre héroïne. Autant vous dire que j'ai ris jaune en le lisant.

La plume de l'auteur est agréable et se lit bien. Même si une ou deux de ces descriptions sont un peu alambiquées. Mais on passe facilement dessus.

En Bref, 


A nous deux Manhattan est la mise à l'épreuve de l'unité familiale des Ambervilles. Mensonge, trahison, incompréhension et recherches de vérité sont des éléments essentiels de cette lecture. Le tout dans le milieu atypique des magasines. J'ai passé un très bon avec cette lecture qui sort totalement dans mon cadre de confort. C'est atypique mais bien menée, et je découvrais d'autres livres de cette auteure avec grand plaisir. 

14.50/20
Une bonne lecture

Merci à LP conseil et aux éditions L'archipel pour cette lecture. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. ah j'avoue que je ne connaissais pas du tout pour le coup !

    RépondreSupprimer
  2. De mon côté, vu que j'apprécie assez moyennement la romance, j'avais peur justement à cause de la petite phrase que tu soulèves. Finalement, ça pourrait bien me plaire !

    RépondreSupprimer
  3. Ahaha c'est drôle de voir la différence de notation. C'est pour ça aussi que j'ai arrêté de noter sur 20. Pour moi 14, c'est un livre qui commence à être déjà vraiment bof et que je n'hésiterai pas à vendre. Même 16 certains je m'en sépare mdr

    Enfin bref, je ne suis pas du tout sûre que ce roman me plairait, surtout que ça a l'air d'être un beau pavé quand même donc si je n'accroche pas tout de suite j'aurais tendance à facilement abandonner.
    Du coup je passe mon tour :/

    RépondreSupprimer
  4. Pour mes notes je t'avoue que dans ma tête donner en dessous de 10 pour un livre c'est vraiment méchant pour l'auteur donc déjà je ne note qu'au dessus de 10 (sauf une fois pour un livre que j'ai vraiment détesté). Ensuite 20 pour les coups de coeur, 19 et 18 pour les livres que j'ai vraiment adorés, 16 et 17 pour les lectures agréables mais pas exceptionnelles, 15 ça va mais en dessous en général c'est que j'ai un peu ramé ou que je me suis ennuyée ^^

    Après je ne note pas du tout comme en cours, j'ai 13 à la fac je suis hyper heureuse mdrrr

    RépondreSupprimer
  5. Ce roman m'intrigue je pense que je tenterai l'aventure j'aime beaucoup les histoires de vengeance ^^ en plus familiale!

    RépondreSupprimer